Le parlanjhe en chançun : Béle i ae bé vu (chanson traditionnelle)

Cette fois c’est une chanson toute en poitevin-saintongeais que vous allez chanter. Cette chanson poitevine de mentrie (chanson de mensonges) a été recueillie à Conzais de Thorigné (Deux-Sèvres) auprès de Mme Magneron. Ce genre de chanson rappelle une tradition de textes poétiques qui jouent sur les bizarreries, les incohérences… comme une chanson du comte de Poitiers Guillaume le Troubadour, mais aussi des textes de poètes contemporains. Elle peut être comprise à la fois comme texte amusant et poétique, libérant l’imagination.

Ecoutez-la chantée par Dany de Cornulier et… chantez-la

On trouvera une autre chanson de mensonges poitevine dans le CD Paroles du Mellois, chantée par Marie Mallet (La chanson toute pleine de mensonges)

– Béle i ae bé vu
– É galant qu’as tu vu ?
– I ae vu une anghille
Çhi pégnét sa fille
Pr la mariàe, dondaene
Pr la mariàe, dondé

– Béle i ae bé vu
– É galant qu’as tu vu ?
– I ae vu in égrun
Çhi coefét sun garçun
Pr le mariàe, dondaene
Pr le mariàe, dondé

– Béle i ae bé vu
– É galant qu’as tu vu ?
– I ae vu quatre ajhaces
Çhi jouiant aus cartes
Sen pere y gagnàe, dondaene
Sen pere y gagnàe, dondé

– Béle i ae bé vu
– É galant qu’as tu vu ?
– I ae vu quatre beùs
Çhi danciant su quatre eùs
Sen pere lés cassàe, dondaene
Sen pere lés cassàe, dondé.

Les mots et expressions

Vous reconnaissez:

I ae bé vu = j’ai bien vu

Quatre noms d’animaux, qui se livrent à des activités humaines ou fantaisistes :

ine anghille = une anguille

in égrun (prononcez comme au féminin : ine, même si c’est un masculin. Voir ci-dessous) = un héron

quatre ajhaces = quatre pies

quatre beùs = quatre boeufs

pr la/le mariàe = pour le/la marier. NB pr peut signifier pour (ici) ou par: passi pr la vile de Poitiers = je suis passé par la ville de Poitiers

çhi pégnét, çhi jhouiant, çhi danciant: qui peignait, qui jouaient, qui dansaient.

Sen pere (y gagnàe, lés cassàe) = sen pevoer

Pour lire ou chanter:

  • Vous pouvez prononcer comme dans la version indiquée ci-dessus ou selon d’autres caractéristiques: par exemple beù et peuvent se dire bu et u ou beu et eu, ajhace peut se dire en expirant le jh (au centre et au sud de l’ensemble poitevin-saintongeais) ou sans l’expirer (au nord)…
  • Devant un nom masculin qui commence par une voyelle, in égrun, in abre, in oume… en prononçant ine, mais le mot reste masculin: in égrun gris, in abre vart, in oume causant.
  • NB A ne pas confondre avec certains mots qui sont masculins en parlanjhe: in sourit, in frmi... et féminins en français, ou l’inverse: de la belle all, de l’ouvrajhe bén féte…

Laisser un commentaire