La pllante dau moes : l’ortijhe

Famelle :  Urticaceae

Estaméle : Urtica dioica

Voure qu’o vént : prais, chàumes, fouràets, çhultures, brousses, quéreù. Tére ac tot pllén d’asote.

Lés àutres nums : ortujhe, ortrijhe, ortrujhe, artrijhe

Médecine :

L’ortijhe at béréde de vértus médicinales é ét utilisàie pr sognàe tout pllén de màus. En vela çheùques éxenplles :

  1. Décocciun pr sognàe lés raches : mètre a maceràe 100 g de racines d’ortijhes, pi 100 g de marjholéne den 1 litre de goute a 50 degrais durant 15 jhours. O passàe, pi o mètre su lés piàus touts lés matins.
  2. Égzéma : trenpàe une pougnàie de feùlles d’orthijhe den ine bole d’aeve pi de vinaegre durant 10 minutes, o passàe pi mètre ine quelléràie de vinaegre de citre. Mètre su la pea avéc ine cunprésse 10 minutes troes foes pr jhor.
  3. Segnement dau nàes : tiràe l’apigrét (le jhut) de 150 g d’orthijhe, enbrvàe ine meche é la calàe den le creùs dau naes.

Remèdes et astuces de nos grands-mères.

Çheùsine :

L’ortijhe ét vrae riche en vitamine C pi en minéràus, éspéciaument le fér é le calcium.

  1. Sope d’ortijhe : çheùllir daus orthijhes au bea tenp. Se sarvi daus feùlles, lés passàe den dau beùre den ine castrole, pi ajhoutàe de l’aeve, salàe, poevràe pi faere boulli durant mae d’ine minute. O se pet d’ajhoutàe daus poumes de tére ou bén de la craeme fràeche, ol ét queme ve z-ou veléz.
  2. Ve pevéz étou menjhàe lés ortijhes en salade ou bén en léghumes.

Connaître et reconnaître les plantes médicinales – Ouest France.

 

Jhardrinajhe :

Métre a trenpàe lés feùlles durant 12 eùres den de l’aeve fréde.

Çhau putrét d’orthijhe, le sart a faere meù poussàe lés pllantes, mé avéc le sart a cuntre lés brlàuds obe lés piosuns.

O vat meù pr la fotoséntaese, ol amoéndresit la cllorose, ol accélére le fési dau cunpostajhe.

Attenciun ! O fàut trjhou s’en sarvir diluai den l’aeve.

Laisser un commentaire