L’abre dau moes : l’ousane

L’ousane pousse den lés jhardins. En poetevin-séntunjhaes, i disun ine ousane, au féminin. Ol ét in petit abre qu’ét trjhou vért, bén épàes é le vive luntenp ; alore un le talle en y dounant toutes lés formes poussibles : en eùràie de partaere, en palisses, en boules, en cones, en colounes, en prsounajhes… A pousse atou den lés boes voure o pet deveni daus abres assé hàuts. A se remarque de lén avéc sés petites feùlles séràies, ovales, vért funçai l’ivér é pu cllér quant al at daus jhénes pousses. Sun boes ét réde dur é cllér : un le tourne, un le pirole pr faere daus béle piéces vaenàies é lisses, queme lés énstruments de musique. L’ét prisai pr lés éspécialisces daus jholis boes. Sés fruts sant daus petites boules in poe lunjhàudes, vértes, que lés draules sant tentais de jhouàe avéc. Mé atenciun a pa métre ni sés feùlles ni sés bréndelles ni sés fruts a la goule pasque la séve en ét poesun.

Le nom des arbres en parlanjhe. Catalogue réalisé à l’occasion des journées Vivre et faire vivre la langue régionale les 5-6 octobre 2013 à Melle.

 

 

Laisser un commentaire